Feeds:
Articles
Commentaires

Rachid Nekkaz à Lille lundi pour contester des amendes antiniqab… en les payant
Nekkaz et Hind devant l'Elysee

Et si le chéquier était le meilleur des boucliers ? À la fois riche businessman et militant inclassable, Rachid Nekkaz le clame. Ce golden boy de l’ère internet érige même sa fortune en rempart contre la loi réprimant le port du voile intégral. Rachid Nekkaz tend d’ailleurs des cartes de visite de globe-trotter. Cette loi, il la combat en France, en Belgique et maintenant en Suisse. Le dandy de 41 ans sera à Lille lundi. But : régler l’amende pour port de niqab d’une jeune Roubaisienne convertie. Particularité : Claire cumule plus de dix contraventions en six mois. Un investissement à long terme ?

L’homme ne partagera peut-être pas la comparaison, mais tant pis. Les Don Quichotte sans parti politique derrière eux, mais avec une cassette bien remplie, sont une catégorie assez rare en France. Après avoir dû renoncer à l’élection présidentielle de 2007, Rachid Nekkaz secoue la porte du Parti socialiste, notamment en tentant d’être candidat à la primaire citoyenne de 2011. En 2012, il est interpellé pour soupçon d’achat de parrainage d’un maire en vue de l’élection présidentielle. «J’ai voulu dénoncer l’hypocrisie de ce système », explique aujourd’hui le millionnaire.

Nekkaz s’est définitivement replié sur son association, Touche pas à ma constitution. Et celle-ci lui donne visiblement beaucoup de travail. « Je rentre du Soudan, narre le businessman. À Khartoum, j’ai soutenu Amira, une jeune femme qui refusait de porter le voile et risquait la flagellation. Devant le ministère public, je l’ai défendue en demandant à ce que la sanction soit une amende, pas un châtiment physique. Le procès a été reporté. » Et militer directement contre la loi soudanaise ? « Je défends la liberté de porter ou de ne pas porter le voile », complète Nekkaz, qui a provisionné un million d’euros pour agir en faveur des femmes en voile intégral. D’abord en France, puis en Belgique et en Suisse.

La loi « antiniqab » déborde des frontières hexagonales ? Nekkaz la marque à la culotte. « À titre personnel, je suis opposé au voile intégral, rappelle l’homme d’affaires. Je comprends même son interdiction dans des espaces fermés. Mais pas dans la rue tout de même ! C’est d’ailleurs la position du Conseil d’État. » L’homme, qui se compare volontiers à Voltaire, a donc enfourché son cheval de bataille. Son arme : le chéquier. Et il commence à cumuler les zéros. En kilomètres et en euros. Lundi, à la trésorerie de Lille, Nekkaz réglera sa 691e contravention. Soit une dépense cumulée de 126 400 €, frais d’avocat compris.

Plusieurs fers au feu

« C’est ma façon de neutraliser ce texte », décrypte un homme disposant de plusieurs fers au feu. La loi « antiniqab » est appliquée depuis octobre 2011. Le 27 novembre, la Cour européenne des droits de l’homme rendra une décision concernant le cas d’une jeune Française ayant épuisé tous les recours légaux en France. Question cruciale : ce texte est il conforme à la Convention européenne des droits de l’homme ? Nekkaz sera assidu à l’audience.

« J’ai contacté Rachid Nekkaz par internet, explique Claire, 25 ans. J’avais appris qu’il aidait les jeunes femmes en voile intégral. » Lundi, cette Roubaisienne sera aux côtés du dandy parisien. Ou peut-être l’inverse. Interpellée intégralement voilée à la gare Lille-Flandres, la Nordiste devra s’acquitter de 172 €. Nekkaz s’en chargera. Restent les motivations de cette jeune maman, pour l’heure seule avec sa fillette. Intégralement voilée depuis six mois, Claire collectionne les contraventions. Elle vient de passer le cap de la dizaine. « Un jour, j’en ai même reçu deux en deux heures ! », soupire la jeune femme.

En même temps, le mot acharnement ne franchit jamais les lèvres de Claire. Et encore mois celui de militantisme. Convertie depuis deux ans, « intéressée par l’islam » depuis bien plus longtemps, elle espère uniquement « trouver un compromis avec la loi ». Sans trop savoir lequel.
« Nous sommes dans un pays de liberté, insiste Claire. Je veux juste que l’on me laisse porter mon voile intégral. Je connais sa valeur. Je sais ce qu’il m’apporte. » Notamment une « protection contre le regard porté par les hommes ».

Pour la Roubaisienne, née dans le centre de Lille, abandonner ce vêtement serait « aussi inconcevable que de me voir demander de manger du porc ». En attendant, cette maman rapporte une escalade dont elle subit seule toutes les conséquences. « Je suis généralement contrôlée à Roubaix, décrit Claire. Le plus souvent en rentrant ou en sortant de chez moi. En général dans la même rue. » La femme en niqab réside à proximité du commissariat central. « Les policiers me connaissent, reprend la convertie. Ils ne me demandent même plus de lever mon voile. Début septembre, j’ai été arrêtée deux fois. Les agents ne m’ont pas demandé ma carte d’identité, uniquement demandé mon nom. »

On ne le bâillonnera pas

Le ton est résigné. On a davantage affaire à une persévérante qu’à une irréductible. À une situation générale tenant presque de la routine. Manifestation : « Nous sommes dans un pays de liberté et nous ne pouvons pas nous habiller librement. » Sanction : l’application de la loi. Entre les deux, à un jet de TGV, Rachid Nekkaz… « Je ne cherche pas à plaire, martèle ce dernier. Je défends des principes. J’irai jusqu’au bout. » Une façon de montrer l’exemple ? Issu d’une famille immigrée algérienne, Nekkaz vient de renoncer à la nationalité française. « Le 23 octobre à 11 h 30, j’irai rendre mon passeport à la préfecture de Créteil », assène le millionnaire. Sa façon à lui de « répondre aux contrôles fiscaux et autres tentatives de pression ». Dans sa lutte pour les droits des femmes voilées, on ne le bâillonnera pas.

Photo Niqab AN‘Zorro of the niqab’ renounces French nationality for Algerian presidential bid
Colin Randall

MARSEILLE // A French-Algerian businessman nicknamed "Zorro of the niqab" for his support of French Muslim women fined for covering their faces in public has renounced French nationality to stand for the Algerian presidency.

Rachid Nekkaz, a self-made millionaire, hopes to replace the country’s longest-serving president, Abdelaziz Bouteflika, in elections next April.
Mr Bouteflika, 76, a veteran of the war of independence that brought Algeria freedom from France in 1962, is in failing health.
There has been speculation about his ability to continue his presidential functions. His absence from Eid Al Fitr prayers at the Grand Mosque of Algiers last month drew attention and was unprecedented in three terms of office that began in 1999.
Mr Nekkaz, who made his fortune from internet and property interests, was born in France to Algerian parents, giving him dual nationality. He has now relocated to his family’s native country.
His presidential ambitions required him to hold solely Algerian citizenship. But Mr Nekkaz met this condition with dramatic flourish, writing to the French president, François Hollande, asking him to cancel his French nationality with immediate effect as a "serious decision, deliberate and without appeal".
He declared continuing affection for French values, culture and history but condemned the 2011 law banning the niqab in public places as a departure from the country’s principles of freedom.
"For a child who was rocked to sleep to the fables of La Fontaine, for a student who fed on the philosophies of Rousseau and Voltaire, the man I have become cannot breathe the draconian and corrupt oxygen prevailing in France today," he wrote.
Touches Pas a Ma Constitution (Hands Off My Constitution) was founded by Mr Nekkaz in France in 2010 as the country prepared to enact the anti-niqab law. He explained that while he personally disliked Muslim women choosing face-covering headwear, he regarded it as their fundamental right to do so and promised to use the fund to pay any fines imposed.
Two years after the law took effect he estimates his organisation has settled 688 fines, plus legal fees, imposed on 412 women in France and also Belgium, which has a similar law, at a cost of €115,000 (Dh558,000).
In his letter to Mr Hollande, Mr Nekkaz said the law effectively condemned women to house arrest if they were determined to stick to their principles and did not wish to be arrested.
"Some may consider my decision a whim or a stunt," he wrote, "or simply as an act of folly at a time when thousands of foreigners risk their lives in rickety boats to enjoy the crumbs of western paradise and live in France, where hundreds of thousands of illegal immigrants live in precarious conditions with no more than the dream of marrying a French national [to gain citizenship]."
In an email interview about his move to Algeria, Mr Nekkaz said he expected the formalities of abandoning his French citizenship to be completed within weeks, allowing him to campaign freely in Algeria.
"As yet, the Algerians do not know my name," he said. "But they all know there is an Algerian who defends the freedom of women to wear the niqab in France and Europe. They know this is a man of principles and beliefs who is not a product of the Algerian political system that has disappointed many in its 51 years."
He nevertheless paid tribute to Mr Bouteflika for, in particular, "significantly reducing violence in Algeria after a civil war that killed 200,000 Algerians in addition to 20,000 missing [in the 1990s]."
But he added: "When I look at the map of Africa, the Middle East and the Muslim world as a whole, I see that violence has become a daily given, almost a foregone conclusion.
"Whether it be in Palestine, Lebanon, Syria, Egypt, Libya, Tunisia, Sudan, Yemen, Iraq, Mali, Nigeria or Afghanistan, there is an urgent diplomat, human and even spiritual to react in a swift and enduring manner."
He proposes the creation of an international Muslim peacekeeping force, 50,000-strong, to serve as "the armed wing of the new Muslim diplomacy that I advocate". As for Algeria itself, he promised higher wages as part of an attempt to rebuild a "rich country whose people are poor" as a model for the Maghreb and Middle East.
"The potential is enormous, but society is completely blocked," he said. "Algeria has the second largest foreign exchange reserves of the Arab world after Saudi Arabia. I want to invest all this in the agricultural, industrial and technological fabric of our country instead of funding western economies."
In an interview with the Algerian news website Alger Info, he said Algeria had no option but to change. "When you see the situation deteriorate in Egypt, Algeria must now become an example, to show it has drawn the political consequences of the black decade our country knew in the 1990s."
Mr Nekkaz has presented himself for election at various levels in France, including unsuccessful attempts to stand for the presidency, which is restricted to candidates able to secure the signatures of 500 mayors. His wife, Cécile, Californian-born of French and Uruguayan parents, and their son have accompanied him on his "great new human and political adventure".

Read more: http://www.thenational.ae/news/world/europe/zorro-of-the-niqab-renounces-french-nationality-for-algerian-presidential-bid#ixzz2eDBgnpSU

Nekkaz songeurJ’ai demandé officiellement au Président de la République M. François Hollande, la déchéance de ma nationalité française. C’est une décision grave, mûrement réfléchie et sans appel.

Je suis né français. J’aime la France, j’aime ses valeurs, sa culture, son Histoire, ses principes de liberté, ses droits de l’Homme, sa générosité, ses écrivains, ses musées, ses parfums, sa gastronomie.

Pour un enfant qui a été bercé par les fables de La Fontaine, pour un étudiant qui a été nourri par les philosophies de Rousseau et de Voltaire, l’homme que je suis devenu à 41 ans ne peut plus respirer l’oxygène liberticide et corrompu qui règne en France aujourd’hui.

La France qui assigne à résidence des femmes parce qu’elles portent un bout de tissu sur leur visage, la France qui me met en prison parce que j’ose dévoiler et condamner un système de parrainage présidentiel des élus corrompu et corruptible, la France qui déclenche deux contrôles fiscaux internationaux pour me faire taire, la France qui laisse en liberté des hommes de pouvoir corrompus, la France qui laisse sévir impunément les injustices et les discriminations dans des quartiers entiers de son territoire, la France qui laisse la haine de l’autre se propager comme une traînée de poudre dans l’indifférence de ses élites politiques et intellectuelles, "cette France là", je ne l’aime pas et je ne pourrai jamais l’aimer.

Comment le dire ? Comment l’exprimer de la façon la plus juste, voir la plus utile possible ? En touchant au symbole.

J’ai demandé officiellement au Président de la République M. François Hollande, la déchéance de ma nationalité française. C’est une décision grave, mûrement réfléchie et sans appel.

Cette citoyenneté française au nom de laquelle je me suis présenté à plusieurs élections (municipales, cantonales, législatives et en vain aux présidentielles), cette citoyenneté française au nom de laquelle j’ai mené pendant 20 ans des combats pour les droits de l’Homme avec Hassan Ben M’Barek et Jean-Bruno Roumegoux, en menant des campagnes d’inscription sur les listes électorales en banlieues où je suis né, cette citoyenneté française au nom de laquelle j’ai tenté en vain de faire voter des lois dont l’inscription automatique de tous les citoyens sur les listes électorales et le remplacement du parrainage des élus par celui de 100 000 citoyens pour les candidat(e)s aux présidentielles, cette citoyenneté française pour laquelle j’ai mis ma vie et ma liberté en danger afin de contribuer à la libération d’une famille francaise en otages au Nigeria, cette citoyenneté là, je ne veux plus porter ses couleurs. Car non seulement la France ne me fait plus rêver, mais pire que cela, comme des millions d’autres Français de seconde zone, je ne crois plus en la France ni à son modèle d’intégration républicain fondé en théorie sur l’égalité des chances, mais qui en réalité repose sur l’esprit de corps (phénomène étudié au 14ème par le sociologue maghrébin Ibn Khaldoun sous le nom de "asabiya").

Certains peuvent considérer cette décision comme un caprice ou un "coup médiatique". Ou tout simplement comme une folie à une époque où des milliers d’étrangers risquent leur vie dans des embarcations de fortune pour goûter aux miettes de l’eldorado occidental. Et rejoindre la France où des centaines de milliers de clandestins vivant dans des conditions précaires depuis des années n’ont qu’un rêve, celui de se marier avec une Française qui leur ouvrira le sésame de la citoyenneté de Marianne. À défaut, ils seraient heureux d’obtenir un simple récépissé. Belle illusion. De tout cela, j’en suis conscient.

Non, renoncer à ma citoyenneté de naissance n’est pas une décision légère qu’on prend de gaieté de cœur. Loin s’en faut. Elle porte le signe de la gravité d’Etat.

C’est à la fois un aveu d’échec personnel et collectif.

Echec personnel car je n’ai pas réussi à enrichir ma citoyenneté française des valeurs auxquelles je crois de justice et de solidarité héritées de ma culture musulmane. Tout ce que j’ai pu entreprendre depuis 20 ans a été accueilli avec les bras et le regard de la suspicion. "Suspicion" parce que j’étais un jeune de banlieue qui voulait en 1995 initier les jeunes aux nouvelles technologies. "Louche" car j’ai défendu une citoyenneté de culture musulmane en 2001 après le 11 septembre. Oui je le dit haut et fort, tous les musulmans de cette planète ne sont pas des terroristes en puissance. "Voyou" car au nom de la présomption d’innocence, en 2009, j’ai entamé une grève de la faim de 20 jours et payé la caution de 50 000 euros pour la libération de Maitre Karim Achoui, condamné sans preuves et emprisonné 51 jours avant d’être acquitté. "Dangereux" car j’ai osé en 2010 aider les Roms considérés injustement comme des parias européens. "Islamiste radical" car au nom de la défense du principe constitutionnel de liberté de mouvement dans l’espace public, j’ai pris la défense des femmes qui voulaient continuer à porter librement le Niqab dans la rue. Et même quand j’ai écris en 2000 un livre-entretien avec les Chefs d’Etat du G7 dont Bill Clinton, Tony Blair et Jacques Chirac, certains ont pris soin d’en douter.

Un échec collectif car au travers de ma décision s’opère l’échec du modèle républicain d’intégration des millions de Français issus de la diversité à qui la France, au delà de la gratuité de la citoyenneté de sol, de l’école, de la sécurité sociale et du cadeau empoisonné du RSA, refuse de reconnaître leur juste place au sein de la société en dehors du football et de la télé-réalité. Une citoyenneté de façade ou de seconde catégorie ne les intéresse pas.

J’ose le dire. La France n’a pas besoin de "ces gens là", de ces millions de gens qui ont cru en elle. Pire que cela, elle en a même peur. De l’entretien de cette peur, des partis politiques se nourrissent. Ils prospèrent. Pauvre France, pauvres Francais ! A force de jouer avec le feu de la haine et de la stigmatisation gratuite, à terme, la France risque de s’en mordre les doigts. Car elle préfère favoriser et mettre en lumière les éléments les plus extrémistes et radicaux de la société déjà bien fragile sur le plan du vivre-ensemble. C’est parce que la France ne perçoit pas ces populations françaises d’origines étrangères comme une richesse mais comme une plaie et un problème au cœur de son identité que la France a peur. Et le débat sempiternel depuis 1981 sur le non vote d’une loi accordant le droit de vote aux étrangers lors des élections locales est symptomatique du prisme à travers lequel la France et ses gouvernements de Droite comme de Gauche perçoivent ces "Français colorés". A leurs yeux, ce ne sont pas des Français mais des Etrangers.

Jusqu’à ce jour, je n’avais jamais fait vivre mon autre nationalité, celle de mes parents algériens. J’ai décidé aujourd’hui de m’y atteler. Je ne dis pas que le soleil est plus clément à Tamanrasset qu’à Dunkerque. Je pense juste que les défis sont plus grands et l’espérance plus douce.

Pour honorer Albert Camus, " entre ma patrie et ma mère", j’ai choisi ma mère car au bout de 41 ans, la France a réussi l’exploit de faire de moi… un Etranger. Sincères salutations !

Contact :
Rachid Nekkaz

Lislam_dans_le_monde_aujourdhuiCommuniqué

Rachid Nekkaz, candidat aux élections présidentielles algériennes, prône la mise en place d’un Calife spirituel musulman pour lutter contre le terrorisme

Il fera de la mise en place d’un calife spirituel musulman un des objectifs de sa campagne présidentielle en sillonnant les pays musulmans jusqu’en avril 2014.

___________________

Aujourd’hui, le défi majeur de l’Algérie et des Etats musulmans, est l’amalgame entre islam et terrorisme.

Depuis la fin du califat ottoman en 1924, l’islam et les musulmans ont perdu leurs repères. Cette perte de repères est démontrée par la prolifération des groupes terroristes depuis 35 ans qui se revendiquent d’un islam radical polymorphe depuis l’Afghanistan jusqu’au Nigéria.

Bien que proclamant l’islam comme religion d’Etat, ces pays ont été incapables de lutter efficacement et durablement contre ses groupes et ces déviations de l’islam qui nuisent considérablement à l’image de l’islam et des musulmans à travers le monde. C’est parce qu’il y a un vide institutionnel musulman que ces groupes essaiment impunément partout dans le monde.

Que faire ?

Il y a urgence aujourd’hui à créer les conditions de la renaissance d’un Califat spirituel musulman qui constituera la plus haute autorité morale et spirituelle de l’islam dans le monde. Ce sera l’antidote de l’Islam contre le terrorisme des groupes islamistes qui dès lors ne pourront plus revendiquer la moindre parcelle de légitimité islamique pour justifier leurs violences.

Pour réaliser cet objectif, Rachid Nekkaz propose aux 57 Etats musulmans qui font partie de l’organisation de la coopération islamique (OCI) de nommer chacun leur Imam national.

Ces 57 Imams nationaux, constituant la shoura musulmane, se réuniront tous les 5 ans pour élire le calife spirituel de l’Islam qui incarnera la voix de l’Islam, ses principes essentiels et veillera à réagir avec justice à toute atteinte à l’islam et aux musulmans dans le monde.

Et pourquoi pas faire en sorte que ce Calife spirituel musulman soit à Istanbul ?

Bio express

En 2000, Rachid Nekkaz a publié un livre-entretien avec les chefs d’Etat du G7 ( Clinton, Blair, Shröder, Chirac…) sur l’avenir de l’Humanité et les enjeux de la Paix dans le Monde.

En 2001, après l’attaque du Word Trade Centrer, Rachid Nekkaz a créé le Forum Citoyen des Cultures Musulmanes afin d’œuvrer pour une meilleure image des musulmans dans le Monde.

Depuis 2010, devant le vote des Lois liberticides anti-Niqab en France et en Belgique, Rachid Nekkaz a créé un fonds de défense de la Liberté d’un million d’euros pour payer toutes les amendes des femmes portant le Niqab librement dans la rue.

Contact :

Rachid Nekkaz
Candidat aux élections présidentielles algériennes.
http://www.nekkazpresident.com
Tel Algérie : (213) 7 72 21 84 01
Tel France : (33) 6 60 41 90 59

Nekkaz, le démocrate acharné

RN dépêche du midi

Président du rassemblement social démocrate, Rachid Nekkaz fait partie de ces candidats qui profitent de l’effet loupe de l’affaire Cahuzac pour obtenir un écho médiatique. Le créneau de Rachid Nekkaz, c’est la démocratie, la transparence et la moralisation de la vie politique. En 2012, il s’était filmé en train d’acheter un parrainage pour la présidentielle : «Le but c’était de montrer que le système de parrainage des candidats à la présidentielle est corrompu. Moi je milite pour un parrainage de 100 000 citoyens qui empêcherait toute corruption. Qu’on laisse qui veut et qui peut réunir ces parrainages se présenter. Le 1er tour éliminera les candidats et le second mettra face à face deux candidats avec des programmes plus aboutis.»

Il dénonce la démocratie des puissants

La raison de sa présence dans la 3e circonscription du Lot-et-Garonne ? «Il faut changer l’image désastreuse de Villeneuve depuis l’affaire Cahuzac en donnant à la circonscription un député à la fois très présent sur la moralité de la chose publique et qui lutte contre la corruption.» Lui ne trouve pas qu’il y a trop de candidats: «Laissons les gens se présenter, sinon on a la démocratie des puissants.»

Le président du RSD a de la suite dans les idées.

Bénéficiant de la double nationalité française et algérienne, il vient de déclarer également sa candidature à l’élection présidentielle algérienne, début juin: «En Algérie, on peut se présenter si on réunit 75 000 parrainages citoyens. Sur ce point, ils sont très en avance sur nous». Pour l’heure, Rachid Nekkaz, qui «débute
[sa] campagne» présidentielle en Algérie, totalise 3 200 soutiens. Mais au fait, peut-on être à la fois député français à l’Assemblée nationale et président de la République en Algérie? L’homme d’affaires franco-algérien part d’un grand éclat de rire et répond, du tac-au-tac: «Je suis contre le cumul des mandats: je choisirai!».
J.Sch.

Strasbourg Niqab

Ce jeudi 6 juin à 14h30 à Strasbourg
A peine retourné d’Algérie,
le militant des Droits de l’Homme et candidat aux élections présidentielles algériennes d’avril 2014, Rachid Nekkaz, continue son tour de France.

Il a payé 4 nouvelles amendes à la Trésorerie de Strasbourg (Alsace) pour un montant de 688 € en compagnie de la contrevenante alsacienne en Niqab.

Rachid Nekkaz a créé en juillet 2010 un fonds de défense de la liberté et de la laïcité doté d’un million d’euros. Depuis, il a fait l’objet de 2 contrôles fiscaux internationaux.

Cette multi-récidiviste de la Liberté, Sara, originaire du Haut-Rhin, en est à sa 7 ème amende, toutes payées par le militant des Droits de l’Homme Rachid Nekkaz.

Avec ces 4 nouvelles amendes payées, cela fait un total de 662 amendes que Rachid Nekkaz aura honorées depuis l’application de la Loi Anti-Niqab en France en avril 2011 et en Belgique.

La prochaine étape sera le dépôt d’un recours auprès de la CEDH à Strasbourg dans les semaines à venir avec l’avocate belge Maitre Inès Wouters, au motif de la violation des libertés individuelles garanties par la constitution européenne.

Rachid Nekkaz, qui est a titre personnel contre le port du Niqab, œuvre pour un amendement de cette Loi liberticide qui permettrait ainsi à ces femmes libres, de porter le Niqab exclusivement dans la rue – patrimoine universel de l’Humanité dans toutes les démocraties de droit.

Contact :
Rachid Nekkaz
Tel : 06 60 41 90 59

RN
Qui est Rachid Nekkaz ?
Le Candidat de TOUS les Algériens.
DECOUVREZ ET SOUTENEZ RACHID NEKKAZ POUR 2014

من هو رشيد نقاز؟ المتر شح لكل الجزائريين.
اكتشفوا وساندوا رشيد نقاز لرئاسيات 2014.

Né en France en 1972 à Villeneuve Saint-Georges, Rachid Nekkaz a vécu 25 ans dans une cité populaire de Choisy-le-Roi et d’Orly près de Paris.
Il est le neuvième enfant sur douze. Sa mère Khédidja est originaire de Béjaïa (06) en Kabylie. Mais en 1871, suite à la révolte des Mokranicontre la colonisation française, sa famille a été déportée dans l’Ouest de l’Algérie entre Chlef (02) et Rélizane (48), à Mazouna. Le père de Rachid est de Ain-Mérane, à 40 km de Chlef.
De parents algériens analphabètes installés en France depuis 1950, Rachid NEKKAZ a suivi des études d’Histoire et de Philosophie à la Sorbonne à Paris. Son Mémoire de Maîtrise portait sur " La naissance de la Ligue des Etats Arabes ".
Son père Larbi, décédé depuis 2 ans en Algérie, lui a appris les valeurs de la dignité, du respect et du travail. Son oncle, Djilali Cheboub, décédé aussi depuis 2 ans (Allah irhamhoum), a été un combattant du FLN à la fois en Algérie (où il a été emprisonné par l’armée française de 1957 à 1959) et en France pour mobiliser la communauté algérienne pendant la guerre d’Algérie. Rachid Nekkaz a un enfant de 12 ans.
ولد بفرنسا عام 1972بمدينة فيل ناف سان جورج، عاش رشيد نقاز 25 سنة في حي شعبي بشوازي لو روا و أو رلي بضواحي العاصمة باريس.
إنه الإبن التاسع من 12 .أمه خديجة من أصل قبائلي من نواحي ولاية بجاية. ولكن في عام 1871،نظرا لثورة المقراني ضد الاستعمار الفرنسي، رحلت العائلة إلى الغرب الجزائري بين مدينتي الشلف و غليزان وبالضبط إلى مازونة.أما والد رشيد فهو من عين مران التي تبعد عن الشلف بحوالي 40 كلم.
أما الوالدان اللذان لا يعرفان القراءة و الكتابة، رحلا إلى فرنسا منذ عام 1950 و استقرا هناك. و قد تابع رشيد نقاز دراسات التاريخ و الفلسفة بجامعة السربون بالعاصمة باريس حيث نال منها شهادة الماجستير حول بحث كان موضوعه" ميلاد جامعة الدول العربية ". أما والده العربي الذي توفي منذ عامين قد علمه قيم الكرامة، الإحترام و العمل.و أما الخال جيلالي شبوب المتوفى هو أيضا منذ عامين "رحمهم الله جميعا "كان من مناضلي جبهة التحرير الوطني في الجزائر أولا أين القي عليه القبض من قبل المستعمر و زج به في السجن من 1957إلى 1959 و ثانيا في فرنسا حيث كان يناضل من اجل توعية الجالية الجزائرية لدعم الثورة.

Responsable associatif
Ayant vécu 25 ans dans une cité populaire près de Paris, il a monté plusieurs associations dans les quartiers, notamment de soutien scolaire, d’initiation à Internet, d’encouragement à s’inscrire sur les listes électorales et de rédaction de livres.
En 2005, lors de la révolte des banlieues, après avoir été reçu à Matignon par le Premier Ministre Dominique de Villepin, il crée avec Hassan Ben M’Barek le Collectif "Banlieues Respect" afin de lancer un appel à la Paix et au Respect dans les quartiers populaires lors d’un rassemblement de 300 personnes devant le Mur de la Paix au Champs de Mars à Paris en présence de la presse internationale.
Rachid Nekkaz avait pris aussi en 2009 la défense de trois jeunes lycéens français d’origine tunisienne qui avaient été agressés violemment par des membres de la Ligue de Défense Juive (LDJ : organisation terroriste interdite en Israël et aux Etats-Unis mais autorisée en France) à la sortie du lycée Jean de Sailly à Paris 16.
Il mobilisa la presse et les pouvoirs publics pour que des membres de cette organisation terroriste soient recherchés et arrêtés par la police.

مسؤول جمعوي

بما انه عاش 25 سنة في حي شعبي نواحي العاصمة باريس، فقد أسس عدة جمعيات اجتماعية و ثقافية ،اهتمت خاصة بإعطاء دروس الدعم المدرسية ، و مبادرة لتعليم مبادئ الإنترنيت و كل ما يتعلق بشبكة المعلوماتية، إلى جانب تشجيع الشباب على تسجيل أنفسهم على القوائم الانتخابية.
في سنة 2005، وأثناء ما يسمى بثورة الضواحي الباريسبة، و بعد استقباله في " ماتينيون" من قبل الوزير الأول السابق "دومنيك دو فيلبا"، أسس رشيد نقاز بالاشتراك مع حسن بن مبارك جمعية "الضواحي الاحترام "من أجل إرسال نداء إلى السلم و إلى الاحترام في الأحياء الشعبية أثناء تجمع شعبي ضم أكثر من 300 شخص بجانب "جدار السلم " بباريس و بحضور الصحافة الدولية.
قام رشيد نقاز أيضا بالدفاع عن ثلاث شبان تونسيين أعتدي عليهم من قبل منظمة يهودية تسمى "جمعية الدفاع اليهودية " وهي منظمة إرهابية محظورة في إسرائيل و الولايات المتحدة الأمريكية،و مرخص لها في فرنسا، حيث جند الصحافة و عبأ السلطات العمومية من أجل البحث عن أعضاء هذه المنظمة الإرهابية وإلقاء القبض عليهم من قبل الشرطة.

Défenseur des Libertés
مدافع عن الحريات

Rachid Nekkaz s’est notamment illustré en 2008 en organisant les manifestations du comité de soutien de l’avocat algérien d’origine Kabyle Maitre Karim Achoui qui avait été condamné injustement à 7 ans de prison. Il fit une grève de la faim pendant 20 jours et paya la caution de 50 000 euros pour faire libérer sous caution le talentueux avocat.
En 2009, il s’est rendu en Chine pour empêcher l’exécution de 12 jeunes Ouïghours musulmans dans la Turkestan orientale chinois.

Libérateur d’otages français

En avril 2013, après un voyage à Kano au Nord du Nigéria, Rachid Nekkaz a contribué à la libération d’une famille française avec 4 enfants prise en otages par le groupe armé Boko Haram,en faisant un don de 500 000 $ dans les écoles du Nord du Nigéria musulman, très appauvries.
Défenseur de la Liberté de religion (Niqab)
En juillet 2010, le président français Nicolas Sarkozy décide, comme en Belgique, de voter une Loi contre les femmes musulmanes qui portent le Niqab en violation des principes de Liberté garantis par la Constitution européenne.

وقد برز رشيد نقاز أيضا في سنة 2008، بتنظيمه مظاهرات لمساندة المحامي الجزائري ، القبائلي الأصل الأستاذ كريم عشوي الذي حكم عليه ظلما بسبع سنوات سجن نافذة، فأضرب عن الطعام مدة عشرين يوما وتوصل إلى إطلاق سراحه بعد دفعه كفالة مالية تقدر بخمسين ألف أورو. وفي سنة 2009 سافر إلى الصين لمنع إعدام 12 شابا من الويغور المسلمين في مقاطعة تركستان الشرقية الصينية.

محرر الرهائن الفرنسيين
في سنة 2013، وبعد رحلة إلى مدينة كانو بشمال نيجيريا، ساهم رشيد نقاز في تحرير العائلة الفرنسية المكونة من 04 أفراد و التي اختطفت من قبل المجموعة المسلحة " بوكو حرام " بمنح هبة مالية تقدر بخمسمائة ألف دولار خصصت للمدارس المتواجدة شمال نيجيريا وهي أكثر المناطق فقرا.
مدافع عن حرية الدين (النقاب)
في شهر جويلية 2010، قرر الرئيس الفرنسي نكولا سركوزي، مثلما حدث في بلجيكا، المصادقة على قانون ضد النساء المسلمات اللواتي ترتدين النقاب ،وهو خرق لمبادئ الحرية التي يضمنها الدستور الأورو بي .
فهو الوحيد في العالم، الذي ندد بهذا القانون التعسفي، وهو يدرك أنه لا يستطيع أن يغير هذا القانون على المدى القصير، ولكن له القدرة على الحد من فعاليته بدفع الغرامات المالية. فقد سارع إلى خلق صندوق مالي يقدر بمليون أورو، يموله شخصيا ، يدافع به عن الحرية و اللائكية . حيث سمح هذا الصندوق حتى اليوم لأكثر من ألف امرأة تلبس النقاب في فرنسا و بلجيكا التحرك و الخروج بكل حرية خرقا للقانون بدفع الغرامات. وق رحب كثير من رجال الدين المسلمين بمبادرة رشيد نقازلصالح حرية النساء، سواء في مصر من قبل الشيخ أبو إسحاق الهوينى ، أو في إيران من قبل آية الله لطف الله صافي قلبيقاني.

Il est le seul dans le monde entier à réagir efficacement contre cette Loi.
Il sait qu’il ne peut pas changer la Loi à court terme, mais il a le pouvoir de neutraliser cette Loi sur le terrain et de la ridiculiser. Comment ? En payant les amendes.
Il s’engage immédiatement à créer un fonds de défense de la Liberté et de la laïcité doté d’un million d’euros qu’il finance avec ses fonds personnels.
A ce jour, ce fonds a permis aux 1000 femmes qui portent librement le Niqab en France et en Belgique de continuer à sortir tranquillement dans la rue grâce au paiement des amendes.
Les plus grands leaders religieux musulmans ont salué l’initiative de Rachid Nekkaz en faveur de la liberté des femmes, que ce soit en Egypte avec leCheikh Abou Ishaq al Houwayni ou en Iran avec le Grand Ayatollah Lotfollah Safi Golpayegani.
A ce sujet, il déposera le 5 juin 2013, un recours auprès de la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) à Strasbourg en France afin de faire sanctionner la Belgique et la France pour violation des libertés individuelles.
A cause de son action en faveur des femmes portant le Niqab, l’Etat français mettra en place deux contrôles fiscaux internationaux afin de le dissuader de poursuivre son action. Mais il n’a jamais abandonné.

و في هذا الشأن، سيرفع رشيد نقاز دعوى قضائية لدى المحكمة الأوربية لحقوق الإنسان بستراسبورغ (فرنسا ) في الخامس من شهر جوان 2013، من أجل معاقبة بلجيكا و فرنسا لخرقهما مبادئ الحريات الفردية.
و بسبب وقوفه بجانب النساء المنقبات، فرضت عليه الحكومة الفرنسية مراقبة ضريبية دولية مستمرة، كي يتخلى عن متابعة نشاطه، ولكنه أبدا فعل.

Sauveur de Mosquées en France
En septembre 2011, il prêta 500 000 € au FBI(Front des Banlieues Indépendant) pour l’achat d’un terrain pour sauver de destruction une mosquée à Gennevilliers, situé département de l’ancien président français Nicolas Sarkozy.

منقذ المساجد في فرنسا

في سبتمبر 2011، أقرض جبهة الضواحي الحرة ، خمسمائة ألف أورو قطعة أرض،من أجل إنقاذ هدم مسجد بمدينة جينفيليي التابعة لولاية الرئيس نكولا سركوزي .

Défenseur des MinoritésOpération "République des Roms"
Le 24 décembre 2010, Rachid Nekkaz offre à la communauté rom en guise de cadeau de Noël un terrain de 16 hectares en Auvergne (région d’origine de Brice Hortefeux, ancien Ministre de l’Intérieur de Sarkozy), pour un euro annuel, en partenariat avec l’association la Voix des Roms.
Lutte contre la corruption politique et emprisonnement discriminatoire
Afin de montrer à l’opinion publique française que les parrainages des élus peuvent être achetés facilement, Rachid Nekkaz a décidé de lancer une campagne de communication contre le système corruptible des parrainages des élus pour être candidat aux élections présidentielles . Ce système est non seulement corruptible mais pénalise les candidates femmes (90% des Maires sont des Hommes).
Déjà le 12 mars 2007, Rachid Nekkaz avait acheté pour 1550 € et déchiré en direct à la télévision sur LCI un parrainage qu’un maire avait décidé de vendre. Voir la video. Aucun politique n’avait réagi. Face à ce silence consternant, Rachid Nekkaz a décidé de frapper plus fort.

مدافع عن الأقليات"عملية " جمهورية الغجر "
في 24/12/2010 ، أهدى رشيد نقاز إلى طائفة الغجر قطعة أرض، ب16 هكتار في "أوفرن"( الناحية الأصلية لبريس اورتفو، وزير الداخلية السابق لسركوزي ) بمبلغ 1 أورو سنويا بالاشتراك مع جمعية "صوت الغجر "
الكفاح ضد الرشوة السياسية و الاحتجاز التمييزي
من أجل تنوير الرأي العام الفرنسي ، أن رعاية و مساندة المنتخبين، يمكن أن تشترى بسهولة، قرر رشيد نقازاطلاق حملة إعلام واسعة ضد هذا النظام الفاسد الذي يعرقل من يريد الترشح للرئاسيات، بل يعاقب أيضا النساء المترشحات لأن تسعين بالمائة من رؤساء البلديات هم رجال.

Ainsi, cinq ans plus tard, à l’occasion de la journée internationale de la femme, soit le 8 mars 2012, Rachid Nekkaz a décidé d’acheter publiquement au profit de Marine Le Pen « candidate halal » un parrainage à un maire alsacien et l’a déposé publiquement au Conseil constitutionnel devant les caméras de télévision. Toujours aucune réaction.
5 jours plus tard, soit le 13 mars 2012, il a procédé de la même manière en déposant un second parrainage acheté au profit de la candidate du parti du plaisir Cindy Lee. Cette fois-ci, les autorités françaises ont réagi, mais de façon autoritaire. Rachid Nekkaz a été mis en garde à vue pendant deux jours puis incarcéré à la prison de Fresnes pendant 5 jours comme un vulgaire délinquant.

وقبل ذلك ، اشترى رشيد نقاز في 12/03/2007 مساندة ب 1550 أورو ثم مزقها على المباشر على قناة الأخبار ل س ي. و لا أحد من السياسيين حاول هن يفعل شيئا.
و في 8/03/2012 وبمناسبة اليوم العالمي للمرأة، قرر رشيد نقاز شراء مساندة لمرين لوبان وسلمها إلى المجلس الدستوري على المباشر، و لا ردة فعل دائما من قبل رجال السياسة. و في 13/03/2012 عاود الكرة مرة ثانية بشرائه مساندة أخرى لإحدى المترشحات، ولكن رد فعل السلطة هذه المرة كان عنيفا،حيث اعتقل رشيد نقازلمدة يومين للتحقيق معه ثم ادخل السجن لمدة 5 أيام .

En France, pays des principes et des libertés, ceux qui corrompent sont en liberté et ceux qui dénoncent la corruption vont en prison.

En menant ces actions, l’objectif de Rachid Nekkaz est de remplacer le système corruptible du parrainage des élus par un parrainage républicain de 100 000 citoyens. L’Algérie est en avance sur la France car, avec le parrainage de 75 000 citoyens, tout citoyen peut être candidat. La France devrait s’inspirer du modèle algérien.

و قد واصل رشيد نقاز نشاطه في ذلك، حيث كان هدفه إبدال هذا النظام بنظام جمهوري آخر يتمثل في مساندة 000 100مواطن لمن يريد الترشح، و على فرنسا أن تأخذ الجزائر كنموذج لذلك، بحيث يكفي لكل مواطن يريد الترشح أن يجمع 000 75 توقيعا فقط ليصبح مترشحا.

De fait, Rachid Nekkaz est un prisonnier politique en France car ce pays lui refuse le droit de se battre pour ses idées et de combattre un système de parrainage qui favorise la corruption des élus.Chose qu’il démontrera avec une vidéo accessible sur son site internet lors d’un procès en France d’ici fin 2013/début 2014.

بما أن رشيد نقاز معتقل سياسي في فرنسا التي رفضت له حق الدفاع عن أفكاره و محاربة نظام التوقيعات، الذي يشجع الرشوة لدى المنتخبين، فإنه سيظهر شريط فيديو ،يمكن مشاهدته على شبكة الانترنيت خلال جلسة قضائية في فرنسا أواخر 2013 و بداية 2014.

Ecrivain et Chef d’entreprise

En 1997 et 2000, il publie trois livres aux Editions Robert Laffont :
Le premier livre " On vous écrit d’à côté ", porte sur les difficultés des jeunes de banlieues à trouver leur place dans la société
Le deuxième livre " Splendeurs et misères des petits actionnaires " est un livre sur la finance et le l’histoire et le montage des grands projets internationaux comme Eurotunnel et Eurodisney.
Le troisième ouvrage publié en 2000, "Millenarium, quel avenir pour l’Humanité " est un livre-entretien avec les Chefs d’Etat du G7 (Clinton, Chirac, Blair…) sur les espoirs des jeunes pour le troisième millénaire et les enjeux pour la Paix dans le Monde. A cette occasion, il avait été reçu au Sommet des Chefs d’État du G7, à Cologne, en Allemagne, le 18 juin 2000.
Grâce aux contacts noués sur le plan international, Rachid Nekkaz, proposera, lors de la deuxième Intifada, à Bill Clinton, le projet de déplacer le siège des Nations-Unies de New York à Jérusalem et d’internationaliser Jérusalem afin de pouvoir enfin installer de façon durable la paix au Moyen-Orient. La fin du second mandat de Bill Clinton ne lui permettra pas d’aller jusqu’au bout de ses projets de paix.
Il monte une start-up informatique en 1998, qu’il vend pour investir dans l’immobilier près de Paris.
C’est cette indépendance financière qui lui permet de s’engager en politique et de rester libre.

كاتب ورئيس مؤسسة

في 1997 و 2000، أصدر 3 كتب بدور النشر" روبار لفون" يتحدث في الكتاب الأول عن شباب الضواحي الباريسية و صعوبة إيجاد مكان لهم في المجتمع. أما الكتاب الثاني فهو عن التمويل و التاريخ و انجاز المشاريع الدولية الكبرى مثل " أورو تونال "و "أورو ديسني" و أما الثالث الذي نشر سنة 2000، فقد تناول محادثات مع رؤساء دول مجموعة السبع، حول آمال الشباب للألفية الثالثة و موضوع السلم في العالم، وكان قد استقبل في هذه القمة من قبل قادة دول المجموعة في 18/06/2000 بمدينة كلوني الألمانية.
أما على الصعيد الدولي،فقد اقترح رشيد نقاز، أثناء الانتفاضة الثانية، على الرئيس الأمريكي السابق " بيل كلينتون " مشروع نقل مقر الأمم المتحدة من نيو يورك إلى القدس وتدويل القدس، بهدف القدرة على تنصيب و تثبيت السلم بصفة دائمة في الشرق الأوسط. ولكن نهاية العهدة الثانية لبيل كلينتون لم تسمح له بإتمام هذا المشروع.
و في عام1998 بدأ في الاستثمار في مجال العقاري، فهذه الحرية المالية هي التي سمحت له أن ينخرط في الحياة السياسية ويبقى شخصية حرة.

ENGAGEMENT POLITIQUE EN FRANCE
Candidat aux élections présidentielles de 2007 en France

En mars 2006, il décide de se présenter aux élections présidentielles afin de pouvoir inscrire automatiquement tous les citoyens sur les listes électorales (soutien de 2417 Maires, 414 Députés PC, Verts, PS, UDF, UMP), d’accorder le droit de vote des étrangers aux élections municipales et surtout de montrer que les Français d’origine étrangère sont capables d’assumer des responsabilités politiques.
Pour financer cette élection, Rachid Nekkaz avait vendu sa maison. Portrait du journal Libération.
Lancement d’un nouveau parti et candidat aux législatives de 2007 en France
Aux élections législatives de juin 2007, il décide de lancer un nouveau parti politique, le RSD (Rassemblement Social-Démocrate, ex-PRN) et présente 58 candidats, tous issus de la diversité maghrébine et africaine, avec une ligne politique centre-gauche. Voir en vidéo le bilan et l’analyse de cette action.
Candidat aux municipales de mars 2008 en France
En mars 2008, il se présente aux élections municipales d’Orly dans le Val de Marne où il obtient 5,15% des voix.

PRISES DE POSITION SUR L’ALGERIE
Révolte Kabyle de 2001
Le 7 mai 2001, Rachid Nekkaz a signé dans le journal français le Figaro et sur le site internet algérien Algeria Watch une tribune dans laquelle il considérait que le soulèvement kabyle était une chance pour la démocratie et le respect des libertés en Algérie.

الانخراط السياسي في فرنسا
مترشح الانتخابات الرئاسية بفرنسا.
في مارس 2006، قرر الترشح للرئاسيات الفرنسية بهدف تمكين تسجيل كل المواطنين آليا على القوائم الانتخابية، حيث حصل على موافقة 2417 رئيس بلدية و 414 نائبا من مختلف الكتل السياسية،لإعطاء حق الانتخاب للأجانب في الانتخابات المحلية، كي يبين أن الفرنسيين ذوي الأصل الأجنبي، لهم القدرة على تحمل مسؤولياتهم السياسية. فقد باع منزله من أجل تمويل حملته الانتخابية.
إنشاء حزب جديد و مترشح للانتخابات النيابية الفرنسية في2007.
أثناء الانتخابات النيابية في جوان 2007، قرر إنشاء حزب سياسي جديد تحت اسم " التجمع الاشتراكي الديمقراطي " و دخل غمار الانتخابات ب58 مترشحا، كلهم منحدر ون من أصل مغاربي و إفريقي بخط سياسي وسطي يساري.
مترشح للمحليات الفرنسية لمارس 2008
في مارس 2008، تقدم للانتخابات المحلية في بلدية أورلي التابعة لفال دو مارن، أين حصل على 5،15 بالمائة من الأصوات.

Défenseur de la mémoire algérienne
En janvier 2012, lors d’une tournée médiatique en Turquie, il encouragea le Gouvernement turc à voter une Loi qui apparenterait la colonisation française de l’Algérie à un génocide.

Candidat aux élections présidentielles algériennes en 2014

Le 3 juin 2013 à 15h, Rachid Nekkaz annoncera sa candidature officielle à la Présidence de la République algérienne près de Maghnia à la frontière algéro-marocaine afin de promouvoir l’ouverture des frontières entre l’Algérie et le Maroc qui permettrait de créer 300 000 emplois sur 5 ans en Algérie. Il lancera aussi un appel à la relance du processus de mise en place du Grand Maghreb.

مواقفه بشأن الجزائر

في 7ماي 2001، أمضى رشيد نقاز صفحة على جريدة " لو فيقارو " الفرنسية و على موقع الانترنيت الجزائري حول انتفاضة القبائل التي فرصة للديمقراطية و احترام الحريات في الجزائر.
في جانفي 2012، وخلال دورة إعلامية إلى تركيا، شجع الحكومة التركية للتصويت على قانون يجرم الاستعمار الفرنسي في الجزائر.

مترشح للرئاسيات الجزائرية لعام 2014

في 3/06/2013 على الساعة الثالثة زوالا، سيعلن رشيد نقاز ترشحه رسميا لرئاسة الجمهورية الجزائرية، بقرب من مغنية على الحدود الجزائرية المغربية، من أجل تشجيع فتح الحدود بين الجزائر والمغرب، حيث تسمح بخلق 300000 منصب شغل على مدى 5 سنوات في الجزائر. كما سيجدد نداءه إلى إعادة تحريك المسار المغاربي، من أجل إنشاء المغرب الكبير.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 40 followers