Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for juillet 2010

Coup de théâtre !

Ma femme reçoit aujourd’hui un courrier du FISC en date du 26 juillet 2010 dans lequel il revient sur son courrier en date du 15 juillet.

Que dit ce courrier ?

Ce courrier dit :

 » J’ai l’honneur de vous informer qu’une demande d’assistance administrative internationale vous concernant a été adressée aux autorités fiscales de l’Espagne le 22 juillet 2010 (et non le 9 juillet 2010 comme indiqué dans mon courrier du 15 juillet 2010)  »

Les parenthèses sont dans le courrier.

En clair, que cela signifie-t-il?

Je rappelle que le lancement du fonds de solidarité d’un million d’euros  pour le paiement des amendes de la liberté date du 11 juillet.

Ainsi, l’administration fiscale qui s’était empressée de déclarer dans le premier courrier en date du 15 juillet que le déclenchement du contrôle fiscal international à l’encontre de ma femme Lucienne LE ROUX était antérieur au lancement du fonds de solidarité, est revenue sur sa déclaration 11 jours plus tard.

Cela signifie-t-il que l’admnistration fiscale est en train d’admettre qu’il y a un lien entre le lancement du fonds de solidarité et le déclenchement du contrôle fiscal international ?

Rachid Nekkaz
Porte-parole de l’association Touche pas à ma Constitution
Tel : 06 63 02 95 27
Email : touchepasamaconstitution@gmail.com

Télécharger le courrier du FISC en date du 26 juillet en pdf

Read Full Post »

Page 1 du Courrier de notification du Contrôle fiscal  international
Pages 2

4 jours seulement après le lancement d’un fonds de solidarité d’un million d’euros pour garantir les libertés des femmes portant la burqa dans la rue, la direction générale des vérifications des situations fiscales (DNVSF) a décidé de frapper fort en décidant de proroger d’un an le contrôle fiscal dont fait l’objet mon épouse Lucienne LE ROUX, de nationalité française et américaine et de religion chrétienne.

Mécontent depuis 8 mois de trouver quoi que ce soit d’illégal dans nos comptes personnels et professionnels, de moi-même et de mon épouse, le FISC (Ministère des Finances) a décidé de mettre en place un contrôle fiscal international notamment en Espagne en espérant trouver peut-être des choses « intéressantes ».

Il risque de découvrir en effet que mon épouse possède un studio dans la Costa Brava. Au tant dire que le FISC risque d’être déçu sur le trésor à découvrir…

Au lieu de nous demander ces informations comme il l’a fait professionnellement jusqu’à maintenant,
le FISC a préféré utiliser les grands moyens en demandant « une assistance administrative internationale avec l’Espagne » …dixit le courrier daté du 15 juillet 2010, dont voici une copie ci-dessus en PDF.

Serait-ce de l’acharnement fiscal ?
Serait-ce de l’intimidation afin d’obtenir l’annulation du fonds de solidarité
pour garantir nos libertés dans notre pays des Droits de l’Homme?

Les interrogations sont ouvertes…

Le combat pour toutes les libertés ne fait que commencer…

A bientôt,

Rachid Nekkaz
Porte-parole
Association Touche Pas à Ma Constitution

Read Full Post »

Black Voices

French Tycoon Defends Muslim Women Who Wear Niqab
By Elliot Millner on Jul 19th 2010

A French businessman has recently made news by pledging to financially defend the right of Muslim women in France to wear the niqab, a garment worn to cover the majority of the face. Upon hearing the news of approval of the veil ban in the lower house of the French parliament, which opened the door for it to be ratified into law in September, Rachid Nekkaz decided to do something to combat it.

A French citizen and Muslim of Algerian descent, Nekkaz declared that he would set aside a fund of $1 million euros to bail out and defend any Muslim woman charged under the new law. Nekkaz, who made his fortune in real estate, was not planning to take action; however, when the planned ban on the veil was extended from town halls and post offices to all public areas, he felt obligated to act. He calls the veil ban an unconstitutional violation of a woman’s personal freedoms. 

For the record, this law serves no legitimate purpose and is a thinly « veiled » racist and xenophobic attack on the French Muslim population, fueled by anti-Muslim paranoia. The irony is that only a small percentage of French Muslim women — approximately 2,000 out of 5 million Muslims in France — wear the veil. Yet, to many on both sides of the fight, it is a powerful symbol of identity; so powerful that the French government felt the need to take the extreme measure of regulating an aspect of life considered extremely personal. The arguments used by those defending the veil ban (« taking back our way of life ») sound eerily similar to the rants of those who attend Tea Party functions (« taking back our country »). Given how liberal France generally is regarding what individuals are allowed to wear (or not wear), this ban is completely hypocritical.

Putting the absurdity of the law itself aside, Nekkaz must be applauded for his activism in defending what he sees as the right of Muslim women to dress in whatever way they choose — as other French citizens are allowed to do. Whether I agree or disagree with someone on an issue (in this case, I happen to agree), I respect those who are willing to put their money where their mouth is and not simply complain about something. Can you imagine the positive impact that could be made here in the United States by black people with the financial means (and public profile) to do things similar to what Nekkaz has done?

Although there are certain individuals who may be contributing financially to causes who we simply don’t hear about, the reality is that sometimes it isn’t just about the money being given; it is about the willingness to publicly take a stand for something — to be willing to actually sacrifice money, time and possibly public acceptance for a cause larger than yourself. The social capital of our most prominent African Americans is vast and has yet to be tapped for our most important causes.

The anti-Muslim backlash being experienced by Muslims in France shares many similarities to the anti-Obama, anti-black backlash here in the United States. Will any famous or wealthy black people step up in the same manner as Nekkaz,? Or will our African American elite simply focus on « getting theirs » while the masses continue to struggle? Blacks of means in America have something to learn from Nekkaz about how to influence politics through business.

Read Full Post »

Débat à Radio Orient entre Rachid Nekkaz, porte-parole de  l’association « Touche à ma Constitution » et Yannick Daniau du syndicat de police unité SGP.

Read Full Post »

Reportage video BBC arabic

 http://www.bbc.co.uk/arabic/multimedia/2010/07/100716_hs_france_businessman_pay_veils_penalty.shtml

رجل أعمال فرنسي يعرض تسديد غرامات ارتداء النقاب استمع الى اذاعة بي بي سييمكن التنشغيل باستخدام برنامج « ريال بلاير »، او « ويندوز ميديا بلاير بعد أن أقر مجلس النواب الفرنسي في قراء ة أولية مشروع قانون حظر ارتداء النقاب في الأماكن العامة عرض رجل أعمال فرنسي على كل منقبة أن يسدد مكانها غرامة المئة والخمسين يورو التي نص عليها المشروع كعقوبة للمخالفات للقانون. وسيعرض القانون امام مجلس الشيوخ في شهر سبتمبر/ايلول المقبل وفي حال اقراره يدخل القانون حيز التنفيذ. لكن رجل الأعمال رشيد نكاز استبق ذلك بعرض منزل يملكه للبيع , لتمويل صندوق خاص بجمعيته: »لا تمس الدستور »، بهدف جمع مليون يورو لتمويل دفع الغرامات والدفاع عن حرية ارتداء النقاب في الشارع خاصة وأنه لم يتم تعريف الامكان العامة في القانون لكنها قد تشمل حتى الشوارع والأسواق. ويتفق نكار مع معارضي القانون على أن مشروع القانون مخالف للدستور, وغير قابل للتطبيق. وكان رجل الأعمال قاد التظاهرة الفرنسية اليتيمة عند مداخل مجلس النواب للاحتجاج على القانون. ورشيد نكاز من أصل جزائري وولد في فرنسا، ولايعتبر إس

لاميا متشددا فهو يؤيد القانون شريطة أن يقتصر على الإدارات الحكومية العامة لا أن يمتد الحظر إلى الشوارع.

Read Full Post »

German radio

Inside Europe | 16.07.2010 | 17:30

Fund set up for burqa fines

An association called “Hands off my Constitution” has responded to the impending ban by setting up a 1-million-euro fund to help Muslim women pay the 150 euro fines for wearing a burqa in public.

Rachid Nekkaz, a French businessman and activist who tried to stand in presidential elections in 2007 founded the association together with his wife Cecile Le Roux. They have said they will use proceeds from property sales to help women who are fined. Neil King asked Cecile Le Roux why she and her husband were so opposed to the planned legislation.

Audios and videos on the topic

Read Full Post »

Jeune Afrique

Voile intégral : Rachid Nekkaz défie les partisans de la loi

13/07/2010 à 11h:52 Par La rédaction web de Jeune Afrique

Alors que les députés étudient à partir d’aujourd’hui le projet de loi sur le voile intégral en séance publique, l’homme d’affaires Rachid Nekkaz a annoncé la création d’un fonds de solidarité pour payer les amendes des futures condamnées.

Né de parents algériens installés en France depuis les années 1950, Rachid Nekkaz a décidé de soutenir les femmes intégralement voilées par la création d’un fonds destiné à payer les amendes qu’elles écoperaient sans doute si la loi venait à passer.
Selon le texte à l’étude depuis le 6 juillet, le port d’un voile intégral – ou de toute tenue qui dissimule le visage –, dans l’espace public, serait passible de 150 euros d’amende, peine qui peut-être remplacée ou accompagnée d’un stage de citoyenneté.
« Excédé » par la teneur du débat
De culture musulmane, Rachid Nekkaz se dit « excédé » par ce débat qui n’a d’autre effet que de stigmatiser les musulmans et désire donner un message fort aux législateurs : « Je trouve insupportable que les libertés fondamentales soient ainsi bafouées, et je veux faire en sorte de neutraliser cette loi », explique-t-il à Jeune Afrique.
Pour alimenter ce fonds – doté d’un million d’euros –, il a l’intention de vendre des biens immobiliers dont il est propriétaire en banlieue.
Rachid Nekkaz, socialiste et ex-candidat à l’élection présidentielle de 2007, se dit « désolé du manque de courage » des parlementaires de gauche qui auraient dû « dire non au lieu de s’abstenir » de voter. « De toutes les façons, le Conseil constitutionnel va invalider cette loi, mais en attendant, on est là pour la contrecarrer. »
La loi, examinée à l’Assemblée nationale à compter de ce mardi jusqu’au 9 juillet, sera soumise au vote des sénateurs en septembre. Elle ne sera mise en application que six mois après sa promulgation (au printemps 2011). Le gouvernement compte sur cette période pour faire de la  « pédagogie ». Dix-huit mois après sa publication, un rapport est prévu pour renseigner sur l’application de cette loi sur la burqa.

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20100713111928/france-islamisme-religion-libertevoile-integral-rachid-nekkaz-defie-les-partisans-de-la-loi.html

Read Full Post »

Older Posts »