Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for juillet 2011

Un homme d’affaires français, Rachid Nekkaz, a annoncé ce samedi son soutien aux femmes qui seraient verbalisées en Belgique parce qu’elles porteraient le niqab en rue. A l’instar de ce qu’il a entrepris en France, il s’est engagé à payer les amendes qui leur seraient infligées.
« C’est une violation manifeste des principes de libertés fondamentales et de la Constitution européenne », a expliqué Rachid Nekkaz dans un communiqué envoyé au nom de son association « Touche pas à ma Constitution ».

En juillet 2010, ce fils d’immigrés algériens, a mis en place un fonds d’un million d’euros en prévision de l’entrée en vigueur, en avril 2011, de la législation française interdisant le voile intégral dans l’espace public.

A ce jour, il y a eu 104 procès verbaux dressés et deux amendes seulement, dont une de 30 000 euros annulée à Nice par le Procureur de la République le 14 mai et une de 75 euros payée par Rachid Nekkaz à Cergy le 17 juin, a indiqué ce dernier.

Un hurluberlu

Dans la presse française, Rachid Nekkaz est décrit comme un personnage atypique, parfois même un hurluberlu selon les termes d’une députée socialiste.

Il fait régulièrement parler de lui depuis quelques années. En 2007, il s’était présenté à l’élection présidentielle comme « candidat de la banlieue ». En 2009, il avait mené une grève de la faim en faveur d’un avocat accusé de complicité dans l’évasion d’un braqueur et payé sa caution.

Depuis 2010, et malgré qu’il se déclare farouchement opposé à la burqa, son combat s’est porté contre les lois interdisant le voile intégral.

Le 13 juillet dernier, il s’est également illustré en déversant 10 000 pièces d’un euro devant le siège du PS à Paris pour dénoncer le cotisation d’un euro exigée par le parti pour participer au vote de la primaire socialiste.

Belga

Publicités

Read Full Post »

Communiqué

La Belgique s’apprête à appliquer la Loi interdisant le port du niqab dans l’ensemble de l’espace public ce samedi 23 juillet 2011.

Les personnes qui violeraient cette loi sont passibles de peines allant jusqu’à sept jours de prison et 137,5 euros d’amende.

C’est une violation manifeste des principes de libertés fondamentales et de la Constitution européenne.

Comme en France depuis le 11 avril 2011, Rachid Nekkaz, porte-parole de l’association « Touche pas à ma Constitution » s’engage à payer toutes les amendes dressées à l’encontre des femmes portant librement le niqab dans la rue.

A ce jour, depuis le 11 avril, il y a eu 104 procès verbaux dressés et deux amendes seulement, dont une de 30 000 euros annulée à Nice par le Procureur de la République le 14 mai Eric de Mongolfier, et une de 75 euros payée par Rachid Nekkaz à Cergy le 17 juin. Ces deux amendes ont été annulées après paiement.

Rachid NEKKAZ a mis en place un Fonds d’un million d’euros en juillet 2010 de facon à garantir la liberte de conscience et de circulation des femmes dans la rue.

Car dans la rue, la Liberté c’est sacré.

Contact:

Rachid NEKKAZ
Tel : 06 63 02 95 27
Email : rachid.nekkaz@gmail.com

Read Full Post »