Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for août 2011

Communiqué :

Rachid NEKKAZ, propose d’acheter le terrain 500 000 € pour éviter la destruction du lieu de culte le 7 septembre.

L’entrepreneur et candidat à l’élection présidentielle de 2012, Rachid NEKKAZ, s’est engagé auprès du Président du F.B.I (Front des Banlieues Indépendant) M. Hassan Ben M’Barek à mettre à sa disposition immédiatement 500 000 € pour l’achat du terrain sur lequel est bâtie une mosquée à Gennevilliers.

Après 31 ans d’existence pacifique, cette mosquée doit être détruite le 7 septembre prochain en guise de cadeau empoisonné de fin de ramadan pour y construire une fourrière automobile.

Afin d’éviter cet affront fait aux 600 citoyens français de cultures musulmanes qui prient tous les vendredi à cette mosquée, Rachid NEKKAZ propose d’acheter le terrain aux pouvoirs publics par l’intermédiaire du F.B.I.

 Prière de rue œcuménique ce vendredi 2 septembre à 14h

 Le F.B.I organise par ailleurs ce vendredi 2 septembre à 14h une prière de rue œcuménique devant la mosquée du port de Gennevilliers afin d’empêcher la destruction de ce lieu de culte.

 Rachid NEKKAZ déplore que depuis 2009, trois mosquées aient été fermées ou détruites dans le 93 (Drancy, Epinay sur seine et Le Bourget).

Il invite les pouvoirs publics et les collectivités locales à plus de sagesse et de retenue dans ce type d’initiatives qui constituent un manque de respect certain à l’endroit des citoyens français de cultures musulmanes.

 Par cette proposition d’acheter ce terrain, Rachid NEKKAZ espère ainsi faciliter la tâche des pouvoirs publics (Conseil général et Préfecture) dans ce dossier épineux.

 Rachid NEKKAZ a notamment mis en place un Fonds de Défense de la Laïcité et de la Liberté doté d’un million d’euros afin de payer toutes les amendes dressées à l’encontre des femmes portant librement le niqab dans la rue en France, en Belgique et en Europe.

 _______

Contact : Rachid Nekkaz
Site : www.nekkaz.com
Tel : 06 63 02 95 27

Read Full Post »

French businessman ‘to pay all burqa fines’
French businessman 'to pay all burqa fines'
Rachid Nekkaz (pictured) has set up a million euro fund to pay fines for women who choose to wear the full Islamic veil in countries, like France, where it is against the law to do so in public.
 
By Tony Todd (text)
 

A French businessman has set up a fund to pay fines for women who wear Islamic veils or the burqa in public “in whatever country in the world that bans women from doing so”.

Rachid Nekkaz, 38, a real-estate businessman based in Paris, travelled to Belgium on Wednesday to pay 100 euros for two women fined in the first case in the country since the law was adopted there.

“I’m in favour of a law to convict a husband who forces a women to wear the niqab and who forces her to stay at home. But I’m also for a law that lets these women move freely in the streets, because freedom of movement, just like any freedom, is the most fundamental thing in a democracy, ” Nekkaz told reporters outside the courtroom in Belgium.

The same day, he paid a 75 euro fine for a woman in the north-eastern French town of Roubaix.

“I am calling for civil disobedience,” he told FRANCE 24. “I am telling women to not be afraid to go out wearing their veils. And by paying the fines, I am neutering the law, rendering it inefficient and pointless, showing that it doesn’t work. It is a humiliation for the politicians.”

Despite this initiative, Nekkaz disapproves of the veil. “How can a woman truly integrate or find a job if her face is hidden?” he asked.

The strategy

He has taken exception to the law which came into force in France in April 2011, describing it as a strategy for French President Nicolas Sarkozy and his government to win a bigger share of support from far-right voters.

“This law was 100% politically motivated,” he said. “Sarkozy made a gamble. He knew it was not constitutional, but he went ahead and did it anyway. He knows that if the law ever does get knocked down, it will be well after next year’s election, which he needs to win.”

Nekkaz has launched a legal challenge in both France and Belgium that he hopes to take to the European Court of Human Rights.

Nekkaz claims his actions along with efforts from other associations has forced a change in France, where he believes police are now less keen to impose the fines, and are instead taking the women in for questioning.

“They are afraid of issuing fines because they know that I will simply pay them,” he said. “Instead they subject these women to interrogations, asking them who their parents are, whether they work, whether they have been forced to wear the veil by their husbands.”

“It is unacceptable that they are victimising innocent women who are going about their daily lives. They are not targeting the real criminals, the men who do not even let their wives leave the house.”

Nekkaz, who plans to stand as an independent candidate in next year’s French presidential election, has the support of some women’s groups who are campaigning against the French law…

Read Full Post »

Un homme d’affaires défenseur des femmes voilées en Belgique et en France

Il a de l’argent, et il a décidé de le dépenser pour une cause inattendue. Rachid Nekkaz est un homme d’affaires français. C’est en Belgique qu’il a accomplit son premier geste mercredi. Il a donné 50 euros à chacune des deux premières femmes qui devaient payer cette amende pour avoir porté le voile intégral en public. La loi belge l’impose depuis le 23 juillet dernier.

“Pour moi, témoigne l’une des femmes, c’est un choix libre. J’ai porté le voile toute seule il y quatre mois. Je ne suis pas mariée, je suis chez mes parents et mes parents ne sont pas pour ça. Ils ne m’ont jamais dit de le porter”. “Je suis pour une loi qui condamne sévèrement les maris qui obligent leurs femmes à porter le niqab et qui les séquestrent, explique Rachid Nekkaz. Mais je suis pour qu’on laisse ces femmes circuler librement dans la rue, car la liberté de circulation, c’est la chose la plus fondamentale dans une démocratie”.

Et l’homme d’affaires français ne compte pas en rester là. Il veut porter plainte auprès de la Cour européenne des droits de l’Homme. Le maire de Saint-Josse, près de Bruxelles, lui fait une autre suggestion: “S’il a trop d’argent, j’ai des bonnes idées pour lui faire payer un certain nombre de choses pour la commune de Saint-Josse qui a quand même 154 nationalités et toute la difficulté financière que l’on connaît”.

Rachid Nekkaz pourrait relever le défi. Il a prévu un fonds d’un million d’euros pour rembourser toutes les amendes infligées aux femmes voilées en Belgique et en France.

Copyright © 2011 euronews

Read Full Post »

Port illicite du niqab: un homme d’affaires règle les amendes JUSTICE |

L’homme d’affaires français Rachid Nekkaz s’est déplacé mercredi à Bruxelles pour payer les amendes infligées par la Belgique à deux mineures pour port du niqab dans la rue. L’affaire suscite la polémique dans le Plat-Plays.

Un hommes d’affaires français Rachid Nekkaz a volé au secours de deux jeunes musulmanes porteuses de niqab amendées par la justice belge, suite à l’entrée en vigueur de la loi interdisant le port du voile intégral dans les lieux publics.

Rachid Nekkaz se déclare fermement contre la loi interdisant le port du voile intégral dans l’espace public.

Connu en France pour jouer les redresseurs de tort, par ailleurs porte-parole de l’association « Touche pas à ma Constitution », Rachid Nekkaz avait annoncé il y a un an avoir créé un fonds de défense de la laïcité et de la liberté doté d’un million d’euros. Il avait alors promis à toute femme condamnée de payer lui-même l’amende.

Rachid Nekkaz s’est également lancé dans la politique, allant jusqu’à envisager de se lancer dans la primaire du Parti socialiste.

Après avoir été contacté par les deux jeunes musulmanes, âgées de 16 et 17 ans, poursuivies par la justice belge pour port du niqab sur la voie publique, Rachid Nekkaz s’est donc rendu mercredi à Bruxelles pour payer les deux amendes de 50 euros chacune infligées par un tribunal d’une des communes de la capitale belge.

La démarche de Rachid Nekkaz a suscité des réactions négatives. Le principe reproche étant que le paiement d’une amende implique une responsabilité pénale individuelle. Le règlement d’une amende par un tiers bien que légal porte donc, selon ses détracteurs, le flan à la critique outre la médiatisation de l’affaire.

Suite à son passage à Bruxelles, Rachid Nekkaz va se rendre également à Roubaix (Nord de la France) pour régler un autre amende de 75 euros infligée par le tribunal de police de la ville à l’encontre d’une femme qui portait elle aussi le niqab dans la rue.

Dans la foulée, Rachid Nekkaz envisage de porter plainte auprès de la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH), contre les Etats belge et français pour violation des libertés fondamentales.

Le nombre total d’amendes infligées en Belgique depuis l’entrée en vigueur, le 23 juillet dernier, de la loi d’interdiction n’est pas encore connu, a indiqué la police fédérale belge, précisant que toutes les données locales n’avaient pas encore été mises en commun.

Read Full Post »

POLEMIQUE
Vidéo. Rachid Nekkaz à Roubaix pour payer une amende pour port de niqab
Publié le mercredi 17 août 2011 à 16h15 – nordeclair.fr

Comme il l’avait promis hier, Rachid Nekkaz s’est rendu cet après-midi, à 15 h 30, au palais de justice de Roubaix. Il venait payer lui-même l’amende adressée à une femme verbalisée pour port de voile intégral le 18 mai dernier rue La Bruyère à Roubaix.

L’agent d’accueil lui a fait remarquer que le courrier accompagnant la contravention de 75 euros indiquait clairement que l’amende devait être réglée à la trésorerie générale à Lille, mais l’essentiel, pour Rachid Nekkaz, était de marquer symboliquement l’événement dans la ville où la femme voilée a été verbalisée. Il a finalement terminé son action médiatique devant la boîte aux lettres de la poste centrale.

Rachid Nekkaz, qui se dit personnellement opposé au port du voile intégral et précise être marié à une catholique, milite contre la loi interdisant de se dissimuler le visage sur l’espace public. Selon lui, cette loi opprime les femmes qu’elle prétendait vouloir défendre. Candidat à la présidentielle de 2012, Rachid Nekkaz a aussi fondé l’association Touche pas à mon Constitution dont il est le porte-parole.

Il s’est engagé il y a un an à rembourser à l’aide d’un fonds d’un million d’euros qu’il a lui-même alimenté toutes les amendes auxquelles seraient condamnées « des femmes portant librement le niqab ou la burqa dans la rue ». Parallèlement, il prépare une action contre l’Etat français auprès de la Cour européenne des droits de l’Homme.

Read Full Post »

Communiqué de presse : Amende/Niqab

Ce mercredi 17 août à 11h30
Le Français Rachid Nekkaz, candidat à l’élection présidentielle en France, sera à Bruxelles pour payer la première amende infligée à une femme portant librement le niqab en Belgique.
__________

Rachid Nekkaz, porte-parole de l’association Touche pas à ma Constitution qui a créé un Fonds de défense de la Laïcité et de la Liberté doté d’un million d’euros pour payer toutes les amendes des femmes portant librement le niqab dans la rue, sera à Bruxelles ce mercredi 17 août à 11h30 pour payer la première amende de 50 € infligée à une mineure de 17 ans.

Le 23 juillet dernier, il s’était engagé à faire bénéficier les femmes portant librement le niqab en Belgique du fonds qu’il a mis en place en juillet 2010 de façon à leur garantir leur liberté dans l’espace public, droit qui est garanti par la Constitution.

En votant et en appliquant cette Loi liberticide, la Belgique, tout comme la France depuis le 11 avril 2011, a franchi la ligne rouge qui viole le droit inaliénable d’un citoyen européen de circuler librement dans l’espace public.

Cette Loi brime les femmes au lieu de leur garantir leur liberté.
Les Parlements des pays européens devraient plutôt concentrer leur arsenal juridique afin de punir les hommes qui séquestrent leurs femmes chez elles et/ou qui violentent leur femmes et/ou qui les obligent à porter le niqab contre leur volonté.

Rachid Nekkaz est marié à une américaine d’obédience catholique.
Il est opposé à titre personnel au port du niqab. Il est par ailleurs pour une interdiction partielle du niqab dans les lieux publics fermés (administration, centres commerciaux, banques, etc..), mais pas dans la rue, qui constitue le patrimoine universel de la Liberté dans toutes les démocraties de droit.

Rachid Nekkaz a promis de payer les amendes. C’est ce qu’il fera, en se rendant sur place à Bruxelles ce mercredi 17 août à 11h30 à l’Hôtel communal, au 13 avenue de l’astronomie, pour payer la première amende de 50 € pour port du niqab, depuis l’application de la Loi du 23 juillet 2011 en Belgique.

Dans l’après-midi du 17 août, il sera aussi en France à Roubaix à 15h30, pour payer aussi la première amende officielle de 75 € dressée par le Tribunal de Police de la ville à une femme portant librement le Niqab dans la rue.

La deuxième étape de Rachid Nekkaz sera de porter plainte contre l’Etat belge et français auprès de la Cour européenne des Droits de l’Homme (CEDH) pour violation des Libertés fondamentales.

________
Contact :
Rachid Nekkaz
tel : 00 33 6 63 02 95 27
Email : rachid.nekkaz@gmail.com – Site : http://www.nekkaz.com

Read Full Post »

Communiqué :
Madame Hind A., co-fondatrice avec Madame Kenza Drider de l’Association Les Citoyennes de la Liberté, qui défend le droit à la liberté pour toutes les femmes, a été interpellée, menottée et arrêtée violemment par la police le 31 juillet 2011.

3 mois et demi après l’entrée en vigueur de la Loi interdisant le port du voile intégral dans l’espace public, cette arrestation est intolérable et inacceptable.

La Loi qui avait vocation à protéger les femmes de l’emprise de leurs maris, est devenue ce 31 juillet 2011 une Loi qui violente et brime le droit de circuler pour les femmes libres de France.
La Loi devait permettre à la Police et à la Justice de dresser des amendes allant jusqu’à 150 € que l’association Touche pas à ma Constitution s’est engagée à payer grâce à la mise en place d’un fonds de défense de la Liberté et de la laïcité doté d’un million d’euros.

Avec cette arrestation musclée, on voit bien que l’intention du Ministère de l’Intérieur et de Sarkozy n’est plus de dresser des amendes mais d’intimider et de priver ces femmes libres de leur droit inaliénable, garanti par les Constitutions française et européenne, de circuler librement dans la rue, qui représente le patrimoine universel de la Liberté dans les démocraties de droit.

L’association Touche pas à ma Constitution qui était montée au front dès le 10 juillet 2010 pour défendre le droit des femmes de porter librement le niqab dans la rue s’insurge contre cette arrestation qui fait honte à la France et déshonore le monde de la police.

L’objectif de l’association Touche pas à ma Constitution est de payer les amendes et de poursuivre l’Etat français auprès de la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) après avoir épuisé toutes les voies de recours en France. C’est un processus qui mettra 3 ans pour aboutir, mais nous avons les moyens de tenir et le droit européen, supérieur au droit de français, pour garantir au final nos libertés fondamentales.

L’association Touche pas à ma Constitution tient par ailleurs à se désolidariser de toutes les actions menées avec violence pour garantir la liberté en France et s’insurge contre une instrumentalisation des femmes portant librement le niqab dans la rue pour défendre des idées qui ne respectent pas le crédo républicain de défense légitime des idées et des libertés fondamentales.

Contact :Rachid Nekkaz
Tel : 06 63 02 95 27
Email : rachid.nekkaz@gmail.com

Read Full Post »